Blog

Accueil >> News & Blog >> Affrètement aérien >> Foire aux questions sur l’affrètement aérien : première partie

Foire aux questions sur l’affrètement aérien : première partie

L’affrètement d’avion est-il un service qui peut répondre à mes besoins de déplacements ? Pour quels motifs ?

Oui. Dès que vous avez un groupe à déplacer sur un trajet particulier et à des dates précises, l’affrètement d’avions (ou d’hélicoptères) est une solution. En effet, les avantages de l’affrètement vous apportent la possibilité de transporter votre groupe de passagers en une seule fois, aux horaires que vous souhaitez, sur des trajets directs entre là où vous résidez / travaillez et l’aéroport le plus proche de la destination de votre voyage, où qu’elle se trouve. En termes d’organisation, le gain de temps et l’efficacité que cela vous procure est incomparable au recours aux services de transport réguliers (vols, train, bus…).

 

Quand et comment réserver ?

Déclencher un vol en avion d’affaires est réalisable en moins de 2 heures.
Sachez toutefois que pour pouvoir vous offrir le choix le plus large et les meilleures conditions, il convient de s’y prendre plus tôt. Que vous souhaitiez louer un avion de ligne, un jet d’affaires ou un hélicoptère, la première étape consiste à bien nous présenter vos besoins avec le maximum de précision. D’une manière générale, nous vous recommandons de planifier avec la plus grande anticipation et de vous décider sans trop tarder pour obtenir les meilleures conditions. C’est plus avantageux en termes financiers mais aussi en termes de choix de la solution de transport.

Foire aux questions sur l’affrètement aérien
Foire aux questions sur l’affrètement aérien | Par Vladdeep

Quelles sont les destinations accessibles en vol spécial ?

Toutes, ou presque. La planète compte un maillage grandissant d’aéroports, d’aérodromes, d’héliports et de terrains d’aviation divers. Certains sont parfois à proximité immédiate de votre résidence, de vos bureaux ou des lieux que vous souhaitez visiter. Or, ces aéroports ne sont pas nécessairement connus du grand public, souvent parce qu’ils n’accueillent pas ou peu de vols réguliers et n’apparaissent pas sur les comparateurs en ligne de billets d’avion. D’autres sont militaires ou optimisés pour l’aviation de loisirs. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils ne sont pas accessibles dans le cadre de nos solutions de vols spéciaux.

Proposer des trajets directs qui desservent les aéroports qui optimisent votre voyage est notre valeur ajoutée. Par exemple, il convient parfois de choisir un aéroport un peu excentré quand l’accès routier est meilleur ou bien, quand les installations aéroportuaires permettent un traitement plus rapide et moins contraignant de vos passagers. Des questions de budget rentrent également en ligne de compte. Les petits aéroports ont très souvent des coûts moins élevés que les grosses plateformes aéroportuaires, tout en offrant une expérience passager bien meilleure.

 

Qu’est-ce qu’un vol charter ?

Déjà, il faut rendre justice à ce terme dont le sens a été galvaudé. « charter » est un mot anglais qui se traduit par « affrètement » ou « nolisement » en québécois. Cela signifie l’action de mettre en place un moyen de transport dédié pour le déplacement exclusif des passagers de l’affréteur (ses amis, ses collègues, ses invités…) ou de ses marchandises.

En comparaison de vols réguliers qui sont assurés à fréquence régulière et dont les sièges (ou capacité de chargement cargo) sont mis en vente auprès de tous les publics, les vols charters ou « affrétés » ont un caractère plus exceptionnel et ont lieu à une cadence plus faible. La distribution des sièges est limitée aux passagers choisis par l’affréteur, le « charterer » en anglais.

En termes purement réglementaires, il n’existe pas la moindre différence entre une exploitation d’avions pour un vol régulier et un vol « charter ». Seule la manière de mettre à disposition les capacités du vol différent.

 

Quelles différences entre aviation générale (ou aviation privée) et aviation commerciale ?

Il est important d’aborder ce chapitre en posant un principe fondamental. Déjà, il existe deux régimes principaux qui encadrent l’exploitation des avions civils : l’aviation générale et l’aviation commerciale (ou transport public de passagers).

La première catégorie ne se limite pas aux avions légers utilisés en aéro-club, elle s’applique à partir du moment où un avion est utilisé pour le transport exclusif de son propriétaire. Il peut effectivement s’agir d’un avion de tourisme comme d’un avion de ligne de plusieurs centaines de places.
La seconde catégorie correspond à l’activité économique du transport aérien contre rémunération, on parle alors de transport public de passagers et/ou de fret.

Entre ses deux activités, les règles applicables ne sont pas les mêmes : normes en termes d’exploitation, de maintenance des avions, de surveillance des opérations aériennes, de qualifications et de temps de travail des personnel•e•s navigants (pilotes et personnel•e•s de cabine)… Il va de soi que les compagnies aériennes, détentrices d’un Certificat de Transport Aérien (« Air Operator Certificate » en anglais) se doivent de mettre en œuvre et de surveiller l’application de règles bien plus strictes et contraignantes en termes techniques, organisationnels mais aussi financiers.

 

Et la sécurité des vols affrétés ?

Pour bien comprendre cette partie, nous vous recommandons au préalable de lire le paragraphe présentant les cadres réglementaires régissant les différentes manières d’exploiter des avions.

A partir du moment où il existe une relation contractuelle impliquant une rémunération (et ce, quelle qu’en soit la forme), le cadre du transport public de passagers est fixé. Un vol affrété ou « charter » relève de ce cadre et les règles mises en œuvre sont exactement identiques à celles d’un vol régulier. Il s’agît d’ailleurs des mêmes compagnies qui réalisent indifféremment un vol régulier ou un vol affrété selon leurs arbitrages en termes de programme de vols, sans aucune autre distinction.

Aussi, il est fondamental de s’assurer que l’avion qu’on souhaite affréter est bien exploité par une compagnie aérienne approuvée par l’autorité et à jour de toutes ses autorisations.

 

Quels sont trajets proposés en vols spéciaux ?

Tous, ou presque. Il s’agît de la principale proposition-client de l’aviation à la demande : concevoir, mettre en place, accompagner des vols spéciaux qui relient le plus efficacement possible votre lieu de départ de votre lieu d’arrivée : vols directs, sans escale au départ et à destination des aéroports qui optimisent votre déplacement.

 

L’approche originale des solutions d’affrètement de Skylark Aviation Expert

Chez Skylark Aviation Expert, nous vous proposons une approche différente de l’affrètement d’avions. Si vous le souhaitez, nous pouvons vous présenter les meilleures opportunités du marché. En nous basant sur un cahier des charges réduit à des dates, une durée et une ambiance de séjour, nous vous faisons des propositions se solutions d’affrètement à des prix particulièrement compétitifs qui vous permettront de vous distinguer vis-à-vis de votre client et/ou d’optimiser vos ressources financières en orientant votre budget vers l’événement lui-même.